Vous en êtes où ? Vous ouvrez quand ?

Bonjour à toutes et à tous,

Vous en êtes où ? Vous ouvrez quand ? sont des questions que l’on me pose régulièrement. Alors il est grand temps de vous donner des nouvelles et de faire le point sur tout ce qu’il s’est passé depuis le début de cette année 2017 pour celles et ceux qui n’auraient pas tout suivi.

Une histoire de foufou, avec des événements terribles, des rebondissements, un kangourou, du chocolat, de la colère, des déceptions, de la joie, …

Stop ! Il est temps de rentrer dans les détails, commençons par le mois de janvier 🙂

JANVIER

Comme tous les débuts d’année, comme la plupart des gens, j’ai commencé l’année remontée à bloc et avec plein de bonnes résolutions dont l’une d’entre elles et de faire avancer très rapidement Lucas & Marie Sans-Gênes (par ce que bon voilà, je voulais un peu ouvrir en septembre moi!).

L’organisme public auprès duquel j’avais déposé une demande de local en 2016 m’informe qu’il y a un soucis avec la copropriété qui refuse les activités de restauration.

Soit, je ne me laisse pas abattre et continue de chercher un local ailleurs. 1ère déception, 1er rebondissement.

giphy (2)
Ah ah ah 8 mois que je te dis n’importe quoi. Et tiens bim !

Je m’aperçois ensuite que cela fait 8 mois que je reçois des informations erronées (qui a remis en question l’ensemble du projet, vous comprendrez en lisant la suite) concernant la création et la gestion d’une association, de la part de personnes dont c’est censé être le métier. Grosse claque mais je décide quand même d’avancer et de me tourner vers les bonnes personnes. 2e déception, 2e rebondissement.

FÉVRIER

Je reçois toutes les réponses des demandes de subventions que j’avais faite en 2016. Subventions qui devaient m’aider à obtenir un local de taille convenable et de me permettre de faire de l’insertion professionnelle. Toutes les réponses furent négatives ! Toutes les fondations ont trouvé le projet super, le dossier très complet, le problème n’étant pas là, c’est la constitution du Conseil d’Administration qui n’allait pas et qui posait un problème de conflit d’intérêt*. 3e déception, 3e rebondissement.

Pas grave me dis-je, pas besoin de ces subventions, on cherche plus petit et on embauchera plus tard, tant pis.

cuisine-enfant-vintage-blanche-kidkraft-en-bois
La cuisine faisait à peu près cette taille. Source Cdiscount.

Et là, je trouve un tout petit petit local, trop mignon tellement petit que respecter la marche en avant** et les normes HACCP*** me paraissait impossible personnellement mais qui aurait pu parfaitement me servir au moins de point de vente pour commencer. Je contacte illico un organisme prêteur de l’Économie Sociale et Solidaire. Cet organisme tarde à me répondre, le local me file sous le nez. 4e déception, 4e rebondissement. Je continue d’y croire malgré tout, je continue de chercher.

Finalement, au bout d’un mois, réponse de l’organisme prêteur, idem que les fondations : refus, conflit d’intérêt dans le Conseil d’Administration… 5e déception, 5e rebondissement.

Bon comme je ne suis pas du genre à me laisser abattre, je me dis que commencer comme traiteure à domicile, ça pourrait quand même faire l’affaire en attendant de trouver une solution.

Et puis je percute un peu tardivement que ce n’est juste pas possible. Si des fondations ont trouvé à redire sur la constitution du Conseil d’Administration, que diraient les impôts ? Hmmm que de problèmes en perspective tout ça !

Au même moment, la CCI m’informe que je ne peux devenir le maître d’apprentissage de Lucas car bien que j’ai le diplôme requis, il me faut en plus 2 ans d’expérience.

Et là, c’est le drame, 6e déception, la déception de trop.

MARS – AVRIL

Je n’ai plus d’énergie, je déprime.

Puis mi-mars, je me secoue et cogite à nouveau sur comment remettre ce projet sur les rails. 6e rebondissement. Je rebondis si souvent que je pourrais me transformer en kangourou 😀

giphy-downsized
Salut, moi c’est Marie !

Bon déjà, le statut associatif, faut l’oublier une bonne fois pour toute. Après plusieurs lectures, comparaisons et discussions, le statut SASU me semble le plus approprié. Je commence certaines démarches.

Puis le 28 avril, je reçois ma convocation pour l’examen du CAP Chocolatier-Confiseur. Et oui dans ma folie sucrée, j’ai voulu tenter l’expérience ! Mais seulement voilà, l’examen pratique est prévu le 10 et 11 mai !!! Sympa pour s’organiser…

giphy-downsized (1)
J’adoooooore le chocolat !

MAI

Grâce à l’aide précieuse d’une amie et ancienne formatrice en pâtisserie Lætitia, de mon acolyte Émeline mangeuse professionnelle de chips et meilleure Cake designer de Toulouse, j’ai bossé comme une malade la confiserie et la chocolaterie pour être fin prête. Mais un imprévu dans le cadre du travail de mon mari et notre voiture qui est tombée en panne, a remis en cause l’organisation familiale qui me permettait de me rendre à l’examen. Pas grave, ça sera pour l’année prochaine.

ET MAINTENANT ?

Et bien maintenant, je finis de remettre à jour mon dossier que je vais présenter à la banque, continuer mes démarches et vite trouver un endroit où je pourrais vous préparer mes spécialités ❤

Quant à Lucas, une solution de dépannage a été trouvée. Comme il préparera son CAP en 3 ans (1 année passerelle au CFA Spécialisé + 2 ans d’apprentissage à l’ESM de Muret), il ira en cuisine collective la 1 ère année. C’est la solution la moins pire qu’on ait trouvé.

En espérant que vous ne vous êtes pas endormi-e en cours de lecture, je vous dis à très très vite.

J’ai tellement hâte, si vous saviez !!!

Marie

 

 

 

*Conflit d’intérêt : ce qui posait problème dans notre cas, c’est que Lucas et moi-même faisions parti du Conseil d’Administration.

**Marche en avant : « Le principe de marche en avant est la mise en place d’une démarche qualitative de l’hygiène avec pour principe de base que les produits sains ne doivent pas croiser le chemin des produits souillés. » Source Wikipedia.

***HACCP :  (Hazard Analysis Critical Control Point), est une méthode de maîtrise de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires  dont l’objectif est la prévention, l’élimination ou la réduction à un niveau acceptable de tout danger biologique, chimique et physique.

Publicités

7 commentaires

  1. Et bien qu’elle épopée!! Je suis atterrée de voir l’incompétence de certaines personnes travaillant dans l’administration et le bazar (pour ne pas dire bordel) qu’est la paperasse dans ce pays… Bref, tu es une battante et je suis heureuse de voir que tu ne t’avoue pas vaincue 🙂

    J’espère vra

    J'aime

    1. Merci pour pour tes encouragements !!! C’est certain que notre projet verra le jour, O-BLI-GÉ 😀 J’ai encore plein de détermination en stock 😉

      Gros gros bisous et merci de ton passage ici, ça fait super plaisir :-* :-* :-*

      J'aime

  2. Wahou, quelle volonté ! Lucas peut être fier de sa maman. Le jour où la roue va tourner, tout va s’enchainer en positif, c’est ce qui m’est arrivé … mais il faut des tonnes de patience et de soutien. On est nombreux derrière votre projet et votre petit famille. Tenez bon !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s